Bronchite

Disclaimer
Les rubriques de l’encyclopédie sont fournies à titre d’information uniquement et ne peuvent être utilisées à des fins diagnostiques ou thérapeutiques. Elles ne remplacent pas les conseils et les traitements médicaux personnalisés. Medgate a compilé les informations avec soin, mais ne peut garantir leur exactitude ni leur exhaustivité. Medgate décline toute responsabilité pour les dommages pouvant résulter de l’utilisation de ces informations. Vous êtes malade et avez besoin d’aide? Nos médecins sont à votre disposition 24 heures sur 24 via la Medgate App.

Introduction

La bronchite aiguë – l’une des maladies respiratoires les plus fréquentes –, est une inflammation des bronches due, dans environ 90 % des cas, à une infection virale; elle se développe, alors, à partir d’un rhume. Pour cette raison, les voies respiratoires supérieures – c’est-à-dire les muqueuses de la bouche et de la gorge, du nez ou des sinus paranasaux – sont, tout comme les bronches, touchées par une inflammation. Chez les patientes et les patients qui souffrent déjà d’une maladie pulmonaire, une infection bactérienne peut également être à l’origine de la bronchite.

La bronchite aiguë a pour principal symptôme une toux d’irritation, qui commence souvent par être sèche. Si, la plupart du temps, la bronchite aiguë est causée par un virus, elle peu aussi être due à des bactéries. Mais elle peut aussi être causée par des champignons, par des allergènes, par l’air sec, le froid ou des substances irritantes comme la fumée de cigarette ou les poussières fines. Généralement, la bronchite aiguë est sans gravité et se guérit sans traitement médicamenteux; elle n’évolue que rarement en pneumonie ou en bronchite chronique.


Symptômes

Le symptôme typique de la bronchite aiguë est une toux d’irritation pénible et persistante, initialement sèche. Puis, en cours d’évolution de la maladie, la toux devient plus grasse et peut s’accompagner d’expectorations. D’autres symptômes peuvent survenir, dont la fièvre, les courbatures, le rhume, l’enrouement et des troubles physiques généralisés.

Souvent, une infection des voies respiratoires supérieures – telle que le rhume ou un mal de gorge – précède la bronchite. Ce type d’infection peut se propager aux voies respiratoires inférieures – entraînant ainsi l’inflammation de ces dernières.


Évolution

Dans la plupart des cas, la bronchite aiguë disparaît au bout de dix jours maximum sans traitement spécial. Par contre, la toux peut persister quelque temps encore. La bronchite peut se compliquer chez les personnes sujettes aux maladies respiratoires, aux maladies pulmonaires chroniques, ou qui ont un système immunitaire affaibli.

Il est conseillé de contacter un médecin si une bronchite aiguë dure plus de cinq à dix jours. Le médecin peut procéder à des examens pour exclure des maladies plus graves telles que l’asthme, certaines maladies cardiaques, la tuberculose ou certaines tumeurs.

La bronchite aiguë est une maladie de courte durée; les spécialistes parlent de bronchite chronique lorsqu’une toux accompagnée d’expectorations dure au minimum trois mois au total sur au moins deux années consécutives. Si les voies respiratoires sont également rétrécies par une bronchite chronique, on parle de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).


Causes

La cause la plus fréquente de bronchite aiguë est une infection par des virus. Chez les adultes, la bronchite est généralement causée par des virus de la grippe, les virus parainfluenza, les rhinovirus ou les coronavirus. Chez les enfants, la maladie est plus souvent causée par les virus RS, les adénovirus, les virus coxsackie et Echovirus. Les virus sont transmis par des gouttelettes ou par les mains: en toussant ou en éternuant dans ses mains, on transmet les agents pathogènes dès que l’on serre la main de quelqu’un ou que l’on touche des objets contaminés, tels que les poignées de porte ou les barres dans les transports en commun.

Dans des cas plutôt rares, la bronchite aiguë est causée par une infection bactérienne. Il s’agit, majoritairement, d’infections secondaires. Les bactéries attaquent la muqueuse bronchique, qui est déjà détériorée par une infection virale aiguë. Dans les bronchites bactériennes acquises à domicile, les pneumocoques, l’haemophilus influenzae, les chlamydia ou mycoplasma pneumoniae sont la cause de l’infection. Chez les patients affectés par une maladie pulmonaire, l’infection peut être plus difficile à traiter en raison de l’altération de la portée des germes pathogènes .

Les champignons peuvent également s’attaquer aux voies respiratoires de patients dont le système immunitaire est déjà affaibli. D’autres éléments, tels que les allergènes, l’air sec, le froid ou des substances irritantes comme la fumée de cigarette ou les poussières fines peuvent également provoquer une bronchite. Les enfants dont les parents fument à la maison sont deux fois plus susceptibles de souffrir d’une bronchite aiguë que les autres enfants.


Diagnostic

La bronchite aiguë est généralement diagnostiquée à partir d’une anamnèse détaillée et sur la base des plaintes et symptômes typiques. Dans de nombreux cas, le médecin peut recueillir ces informations sans pour autant voir le patient personnellement ou l’examiner sur place. Un médecin est en mesure de diagnostiquer une bronchite aigüe par télémédecine et, dans de nombreux cas, la traiter par téléphone ou par vidéo.

Dans certains cas, un médecin peut examiner les oreilles, la bouche, le nez et la gorge de manière plus approfondie. En cas de suspicion de bronchite bactérienne aiguë, d’autres mesures diagnostiques telles que des tests de laboratoire ou des radiographies peuvent être nécessaires.


Traitement/thérapie

Dans la plupart des cas, la bronchite aiguë se déroule sans complications. Généralement, un traitement médicamenteux n’est pas absolument nécessaire. La plupart du temps, les mesures et les remèdes maison recommandés en cas de refroidissements suffisent. Le traitement d’une bronchite bactérienne est toujours symptomatique. Les patient·e·s souffrant de maladies cardiaques et pulmonaires, immunodéprimé·e·s, ou les personnes âgées sont traités par antibiotiques. Dans ces cas aussi, les remèdes généraux peuvent soulager les symptômes de la bronchite aiguë: les personnes atteintes devraient se ménager, prendre beaucoup de repos et se contenter d’une activité physique légère. Les personnes concernées doivent également penser à boire beaucoup et veiller à ce que l’air ambiant soit suffisamment humide pour ne pas irriter davantage les muqueuses.

Les compresses humides et chaudes appliquées sur la poitrine atténuent agréablement l’inconfort. Également recommandées, les inhalations de vapeur d’eau fluidifient les sécrétions et aident à se libérer du mucus. Attention toutefois aux huiles essentielles, à utiliser avec prudence, leur efficacité n’ayant pas été établie – elles peuvent en outre stimuler davantage une toux d’irritation ou déclencher des allergies. Les tisanes contre les refroidissements et la toux, en revanche, contribuent favorablement à la guérison en assurant une hydratation correcte des muqueuses.

Les mucolytiques ne doivent être pris que sur avis médical. En cas de toux sèche et irritante, le médecin peut prescrire un médicament contenant de la codéine ou de la noscapine. Toutefois, ces antitussifs ne doivent être pris que dans des cas exceptionnels et pour une courte durée, car ils peuvent avoir un effet dépresseur sur la fonction respiratoire (altération de la respiration), supprimer le stimulus naturel de la toux et empêcher ainsi l’expectoration de mucus.

Il faut également régulièrement tapoter le dos des personnes âgées, surtout si elles sont alitées, cela afin de les aider à se libérer des sécrétions liées à la toux.

Si la bronchite aiguë s’accompagne de fièvre, on peut prendre des médicaments contenant des principes actifs tels que l’acide acétylsalicylique, l’ibuprofène ou le paracétamol pour la faire baisser. Cependant, la fièvre étant une réaction naturelle du système immunitaire à une infection, elle ne doit pas être combattue d’entrée de jeu.


Prévention

La bronchite aiguë est difficile à prévenir par des mesures concrètes. Des mesures d’hygiène telles que se laver ou se désinfecter fréquemment les mains, changer souvent les serviettes ou porter des masques contribuent à protéger contre l’infection. En outre, avoir une alimentation équilibrée, s’abstenir de fumer, faire régulièrement de l’exercice physique sont autant d’excellents réflexes qui aident d’une manière générale à renforcer le système immunitaire.

Le vaccin contre la grippe est recommandé pour certains groupes de personnes, car elles courent un risque accru de contracter une infection. Il s’agit notamment des personnes âgées de plus de 60 ans et des patients souffrant de maladies chroniques des poumons, du système cardiovasculaire, du foie ou des reins, du diabète sucré ou du sida. Il en va de même pour les personnes en bonne santé qui présentent un risque élevé d’infection pour des raisons professionnelles – par exemple le personnel médical.

Télécharger la Medgate App

Jour et nuit, toute l’année, nous sommes là pour vous. Où que vous vous trouviez: plus de 100 médecins expérimentés prennent soin de vous. Voyez un médecin là où vous en avez besoin.