Faux croup

Disclaimer
Les rubriques de l’encyclopédie sont fournies à titre d’information uniquement et ne peuvent être utilisées à des fins diagnostiques ou thérapeutiques. Elles ne remplacent pas les conseils et les traitements médicaux personnalisés. Medgate a compilé les informations avec soin, mais ne peut garantir leur exactitude ni leur exhaustivité. Medgate décline toute responsabilité pour les dommages pouvant résulter de l’utilisation de ces informations. Vous êtes malade et avez besoin d’aide? Nos médecins sont à votre disposition 24 heures sur 24 via la Medgate App.

Introduction

Le faux croup – ou laryngite striduleuse – est une maladie des voies respiratoires supérieures causée par des virus. De là, il se propage au larynx et à la trachée. La muqueuse située sous l’épiglotte s’enflamme et enfle, rétrécissant ainsi les voies respiratoires. Cela provoque également les symptômes typiques du faux croup, dont la toux aboyante ou un bruit anormal à la respiration (stridor). Cette maladie sévit surtout en automne et en hiver.

La laryngite striduleuse touche principalement les enfants entre six mois et cinq ans. Comme leur larynx est encore étroit, le gonflement affecte la respiration des enfants en bas âge davantage que chez les enfants plus grands ou chez les adultes. Le faux croup est par ailleurs très rare chez les enfants plus grands et chez les adultes.


Symptômes

Dans la plupart des cas, le faux croup est précédé d’un rhume et accompagné de toux, de rhume et fièvre. Le faux croup apparaît lorsque l’infection se propage des voies respiratoires supérieures au larynx et à la trachée. Ses symptômes typiques sont une toux sèche et aboyante, un enrouement et des bruits respiratoires anormaux lors de l’inspiration. La toux se manifeste généralement la nuit ou le matin. La plupart du temps, les symptômes disparaissent rapidement et d’eux-mêmes. Mais il faut immédiatement contacter un médecin en cas de difficultés respiratoires; lorsqu’elles s’aggravent, les symptômes suivants apparaissent:

  • rétraction de la peau (entre les côtes, par exemple) en fonction de la respiration;
  • respiration sifflante;
  • accélération de la respiration;
  • lèvres pâles ou bleuâtres;
  • frémissement des narines pendant la respiration.

En médecine on distingue quatre niveaux de gravité du faux croup, déterminés en fonction des symptômes:

  • Degré de gravité 1: Bruit lors de l’inspiration, mais uniquement sous effort, toux aboyante, enrouement;
  • Degré de gravité 2: Bruit lors de l’inspiration même au repos, essoufflement léger, légère rétraction à l’avant du cou;
  • Degré de gravité 3: Bruits lors de l’inspiration et de l’expiration, essoufflement au repos, rétractions thoraciques, pâleur, pouls rapide (> 160/min);
  • Degré de gravité 4: Bruits lors de l’inspiration et de l’expiration, détresse respiratoire grave, couleur bleuâtre, risque de suffocation, pouls ralenti, somnolence croissante.

Le patient sera traité en fonction du degré de gravité.


Évolution

Dans la plupart des cas, le faux croup est bénin et guérit de lui-même. Si l’enfant a des accès de toux sèche et aboyante, il est possible d’éviter une évolution grave de la maladie grâce à quelques précautions. Veiller dans ces moments-là à ce que l’enfant puisse respirer de l’air frais et humide (en ouvrant la fenêtre ou en l’emmenant à l’extérieur), le calmer et le maintenir en position verticale, faire baisser la fièvre, lui donner à boire et – si nécessaire – lui administrer des anti-inflammatoires tels que l’ibuprofène. Généralement, si elle est traitée à temps et de manière exhaustive, l’enfant surmonte la maladie sans séquelles.

Les aggravations sont rares; cependant, le cas échéant, le faux croup peut entraîner une détresse respiratoire, qui doit être traitée à l’hôpital. Par ailleurs, il est crucial de déterminer s’il s’agit d’un faux croup ou d’une épiglottite, très rare, mais plus dangereuse, et qui doit être immédiatement traitée par un médecin.

Un enfant atteint d’épiglottite, à la différence du faux croup, apparaît comme gravement malade, souffrant parfois de troubles de la conscience. En outre, l’enfant malade présente d’autres symptômes que l’essoufflement, qui n’apparaissent pas lorsqu’il s’agit d’un faux croup: forte fièvre, élocution à peine perceptible, incapacité à avaler et à saliver; en outre, pas de toux aboyante, typique du faux croup. Cependant, grâce aux vaccinations (vaccination combinée contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, l’hépatite B et l’Haemophilus influenzae de type b), l’épiglottite est désormais rare.


Causes

Le faux croup est causé par une infection virale. Dans de nombreux cas, il est précédé d’un rhume. Les symptômes typiques de la maladie – toux aboyante et bruits anormaux à la respiration – apparaissent lorsque l’infection se déplace des voies respiratoires supérieures vers le larynx et la trachée, rétrécissant les voies respiratoires. Le faux croup touche principalement les enfants âgés de six mois à cinq ans. Leur larynx étant encore étroit, le gonflement affecte davantage la respiration des enfants en bas âge que chez les enfants plus grands ou chez les adultes.

La plupart du temps, le faux croup est causé par des virus parainfluenza, plus rarement par des virus de la grippe, les rhinovirus, les virus RS, les adénovirus ou les virus de la rougeole ou une infection bactérienne. La contagion se propage par gouttelettes – c’est-à-dire par la toux, les éternuements ou le contact physique avec les malades. Les allergies, la pollution environnementale ou l’air vicié (par la fumée de cigarette, par exemple) dans une pièce favorisent la maladie.


Diagnostic

Dans la plupart des cas, le diagnostic de faux croup est établi sur la base des manifestations typiques et de leur description précise. Les symptômes tels que la toux sèche et aboyante, l’enrouement et le son sifflant lors de l’inspiration indiquent clairement un faux croup. Dans de nombreux cas, le médecin peut recueillir ces informations sans pour autant voir le patient personnellement ou l’examiner sur place. Un médecin est en mesure de diagnostiquer un faux croup par télémédecine et, dans de nombreux cas, le traiter par téléphone ou par vidéo.

Des soins à l’hôpital sont toutefois indispensables si la maladie s’accompagne de détresse respiratoire.

Un examen approfondi est nécessaire si l’on soupçonne une épiglottite – soit une inflammation de l’épiglotte. À cet effet, un médecin examine soigneusement la gorge des patients.


Traitement/thérapie

Le traitement d’un faux croup dépend essentiellement de la gravité de la maladie. Dans la plupart des cas, des précautions d’ordre général suffisent à soulager les symptômes: veiller à ce que l’enfant puisse respirer de l’air frais et humide (en ouvrant la fenêtre ou en l’emmenant à l’extérieur), le calmer et le maintenir en position verticale, faire baisser la fièvre, lui donner à boire et – si nécessaire – lui administrer des anti-inflammatoires tels que l’ibuprofène. Les cas plus graves de faux croup qui s’accompagnent de détresse respiratoire doivent être traités à l’hôpital.

Dans le cadre d’une thérapie complémentaire, les suppositoires de cortisone peuvent décongestionner la muqueuse, afin de faciliter la respiration. Il arrive toutefois – très rarement – que l’enfant ait des difficultés à respirer: il faudra alors le traiter avec des médications telles que les inhalations d’adrénaline.


Prévention

Un faux croup ne peut être véritablement empêché; mais quelques précautions sont susceptibles d’éviter une aggravation des symptômes lors d’accès de toux sèche ou aboyante chez un bébé ou un petit enfant: lui faire prendre l’air frais, le calmer et le maintenir en position verticale, faire baisser la fièvre et l’hydrater suffisamment. Il est en outre recommandé de ne pas fumer à l’intérieur, car l’air vicié a un effet néfaste pour la maladie.

Si votre enfant présente les symptômes du faux croup, il est conseillé de contacter un médecin qui saura juger de la gravité de la maladie et exclure toute autre affection qui causerait les symptômes – une allergie, par exemple, ou, beaucoup plus rarement, une épiglottite.

Télécharger la Medgate App

Jour et nuit, toute l’année, nous sommes là pour vous. Où que vous vous trouviez: plus de 100 médecins expérimentés prennent soin de vous. Voyez un médecin là où vous en avez besoin.