Grippe

Disclaimer
Les rubriques de l’encyclopédie sont fournies à titre d’information uniquement et ne peuvent être utilisées à des fins diagnostiques ou thérapeutiques. Elles ne remplacent pas les conseils et les traitements médicaux personnalisés. Medgate a compilé les informations avec soin, mais ne peut garantir leur exactitude ni leur exhaustivité. Medgate décline toute responsabilité pour les dommages pouvant résulter de l’utilisation de ces informations. Vous êtes malade et avez besoin d’aide? Nos médecins sont à votre disposition 24 heures sur 24 via la Medgate App.

Introduction

La grippe (influenza) est une maladie infectieuse aiguë accompagnée de fièvre. Causée par des virus, elle se propage plus fréquemment en hiver. Couramment, le terme « grippe » est souvent utilisé à tort pour désigner des formes d’infections de type grippal, des rhumes ou des refroidissements: généralement, ces maladies sont en fait des infections virales, beaucoup plus inoffensives.

La grippe peut évoluer de manière très différente: si elle est souvent anodine, elle peut aussi être mortelle. Elle risque d’entraîner des complications qui nécessitent une hospitalisation, et même être fatales. C’est pourquoi l’Office fédéral de la santé publique recommande la vaccination contre la grippe aux personnes présentant un risque accru de complications.

Les virus de la grippe circulent principalement en hiver, et provoquent une épidémie pratiquement chaque année qui occasionne, selon l’Office fédéral de la santé publique, entre 112 000 et 275 000 consultations médicales. Les complications entraînent également plusieurs milliers d’hospitalisations et des centaines de décès.


Symptômes

Après l’apparition soudaine des symptômes, la grippe connaît ensuite une évolution souvent virulente. Les personnes qui ont été infectées par des virus de la grippe peuvent les transmettre à d’autres, même si elles ne se sentent pas encore malades. La période d’incubation est de quelques heures à trois jours. Dans la plupart des cas, les premiers symptômes apparaissent simultanément et de manière intensive. Les signes caractéristiques de la grippe sont les suivants:

  • apparition soudaine de la maladie
  • forte fièvre, dépassant parfois les 40 degrés (avec des frissons)
  • forte sensation de mal-être dans tout le corps
  • douleurs prononcées telles que des maux de tête, des courbatures ou mal de dos
  • toux, rhume et mal de gorge

Évolution

Normalement, les premiers symptômes de la grippe apparaissent un à cinq jours après l’infection par le virus. Souvent, le premier signe est une forte fièvre qui apparaît soudainement; celle-ci disparaît, dans la plupart des cas, au bout de six jours environ. Toutefois, les autres symptômes tels que la toux, le rhume, ou la faiblesse générale peuvent se poursuivre jusqu’à deux semaines.

Si les virus eux-mêmes ne sont pas dangereux dans la plupart des cas, les infections bactériennes qui suivent la grippe peuvent l’être. L’organisme étant fortement affaibli par la grippe, les bactéries peuvent plus facilement proliférer et provoquer d’autres maladies (par exemple, une pneumonie, une encéphalite ou une myocardite).

Les effets de ces infections bactériennes secondaires dans le cas de la grippe dépendent éminemment de l’état de santé de la personne affectée. Les enfants en bas âge, les personnes âgées, les femmes enceintes ainsi que les personnes dont le système immunitaire est affaibli ou qui souffrent de maladies chroniques courent un risque élevé de contracter une grippe grave avec complications. Rarement, ces complications peuvent survenir aussi chez des sujets plus jeunes et sans problèmes de santé majeurs.


Causes

La grippe est principalement transmise par les virus influenza A et influenza B. Le virus pénètre dans l’organisme par les muqueuses des voies respiratoires, de la bouche ou des yeux. Il est transmis par contact de la membrane muqueuse avec les gouttelettes produites et projetées lorsque les personnes infectées éternuent, toussent, parlent ou respirent. En outre, les personnes sont infectées par contact direct ou indirect (par exemple, en touchant des objets infectés par la présence de traces de sécrétions nasales).


Diagnostic

Lors d’une grippe, le diagnostic est établi sur la base d’un examen physique et des indications données par la personne concernée. Le médecin détermine d’abord s’il s’agit d’un rhume ou d’une grippe. Dans le second cas, plusieurs symptômes apparaissent simultanément et sont plus intenses que pour un rhume. La « vraie » grippe répond à au moins deux des quatre critères suivants: apparition soudaine, fièvre, douleur et toux. Si, dans le même temps, une vague de grippe sévit, ou si les virus de la grippe se propagent de façon marquée dans une région, la probabilité d’une maladie grippale augmente.

Dans de nombreux cas, le médecin peut recueillir ces informations sans pour autant voir le patient personnellement ou l’examiner sur place. Un médecin peut très bien diagnostiquer une grippe par télémédecine et, dans de nombreux cas, la traiter par téléphone ou par vidéo. La téléconsultation se prête particulièrement bien dans ces cas, car cela permettra d’éviter – dans un cabinet médical ou dans un moyen de transport – la propagation du virus à d’autres personnes et contribuera à protéger les patients grippés.

Toutefois, si la maladie se prolonge de façon anormale, ou en cas de maladie respiratoire qui persiste, des examens complémentaires à l’aide d’appareils peuvent se révéler nécessaires.


Traitement/thérapie

Généralement, le traitement est symptomatique. Les médicaments peuvent soulager les effets secondaires désagréables tels que la fièvre, les frissons ou l’obstruction des voies respiratoires et renforcer le système cardiovasculaire affaibli. Si une infection bactérienne – tel que des maux de gorge, une bronchite aiguë, une pneumonie ou une méningite – vient s’y ajouter, elle se traite normalement par antibiotiques.

Quelques stratagèmes supplémentaires peuvent aider à la guérison; en particulier, il est important de boire beaucoup pour compenser la perte de liquides que l’organisme a subie en raison de la fièvre. Pour combattre les agents pathogènes, le corps a besoin de beaucoup d’énergie, raison pour laquelle il est nécessaire de se prendre le temps nécessaire pour se reposer et récupérer. Les remèdes de grand-mère peuvent soulager les autres symptômes de la grippe: les enveloppements des mollets pour faire baisser la fièvre, les inhalations pour lutter contre le rhume et les gargarismes à base d’une solution saline pour soigner la toux et les maux de gorge.

Les médicaments antiviraux, qui sont utilisés pour combattre les virus de la grippe, ne sont généralement administrés qu’en cas de grippe grave ou si la personne concernée appartient à un groupe de patients vulnérables.


Prévention

La meilleure façon de prévenir la grippe est de se faire vacciner. Comme les virus de la grippe changent constamment, la vaccination doit être renouvelée chaque année. Il est préférable de se faire vacciner avant le début de la saison grippale annuelle, de préférence en octobre ou novembre.

Près de 90 % des personnes qui le font ne contractent pas la maladie, ou alors sous une forme plus légère et avec moins de complications. La vaccination contre la grippe n’empêche toutefois pas de contracter un rhume. Elle est recommandée pour les personnes suivantes:

  • les plus de 60 ans;
  • les femmes enceintes à partir du deuxième tiers de la grossesse;
  • les enfants, les adolescents et adultes atteints d’une maladie chronique – par exemple, de maladies pulmonaires, cardiovasculaires, hépatiques et rénales, de maladies métaboliques telles que le diabète, les maladies neurologiques chroniques telles que la sclérose en plaques, de déficience immunitaire, d’infection par le VIH;
  • les résidents des maisons de retraite ou d’un home, et leurs proches;
  • quiconque est en contact avec des personnes présentant un risque accru de maladie grave;
  • les personnes ayant un risque accru d’infection (personnel médical et soignant);

Lors d’une épidémie de grippe, le nombre d’infections peut être considérablement réduit par de simples mesures d’hygiène: éviter, lorsque l’on est malade, de tousser ou d’éternuer dans ses mains plutôt dans le creux du bras ou dans un mouchoir en papier. On évitera en outre de se toucher le nez, la bouche ou les yeux avec des mains non lavées. Se laver fréquemment les mains et éviter les poignées de mains ou, plus généralement les contacts physiques, contribue à réduire la propagation des virus de la grippe.

Télécharger la Medgate App

Jour et nuit, toute l’année, nous sommes là pour vous. Où que vous vous trouviez: plus de 100 médecins expérimentés prennent soin de vous. Voyez un médecin là où vous en avez besoin.