Otite moyenne

Disclaimer
Les rubriques de l’encyclopédie sont fournies à titre d’information uniquement et ne peuvent être utilisées à des fins diagnostiques ou thérapeutiques. Elles ne remplacent pas les conseils et les traitements médicaux personnalisés. Medgate a compilé les informations avec soin, mais ne peut garantir leur exactitude ni leur exhaustivité. Medgate décline toute responsabilité pour les dommages pouvant résulter de l’utilisation de ces informations. Vous êtes malade et avez besoin d’aide? Nos médecins sont à votre disposition 24 heures sur 24 via la Medgate App.

Introduction

L’otite moyenne (otitis media) est une maladie aiguë de l’oreille. L’inflammation est principalement causée par des bactéries ou, plus rarement, par des virus. Les enfants en bas âge et les nourrissons sont particulièrement touchés par les otites, car le conduit entre l’oreille moyenne et le pharynx – que l’on appelle trompe d’Eustache – est encore très court. Chez l’adulte la trompe d’Eustache est orientée vers le haut, alors que chez les enfants elle est horizontale, ce qui favorise la remontée de microorganismes pathogènes du pharynx à l’oreille moyenne.

L’otite commence souvent par une vive douleur à l’oreille, des étourdissements, de la fièvre et un mal-être général. L’otite moyenne aiguë se traite souvent par l’administration d’antibiotiques, de gouttes nasales, d’analgésiques et par l’application de chaleur directement sur l’oreille. En général, les symptômes disparaissent au bout de quelques jours. Les séquelles sont rares.


Symptômes

Une otite moyenne aiguë commence généralement par des douleurs lancinantes et des pulsations dans l’oreille, des étourdissements et de la fièvre. Des rougeurs, des échauffements et des enflures de la peau ou des muqueuses se produisent également, car le corps tente de combattre les bactéries ou les virus. Parmi les autres symptômes de l’otite moyenne, citons un mal-être généralisé une perte auditive et des maux de tête. Chez les nourrissons, la maladie se manifeste aussi par de l’agitation, des pleurs, et une certaine difficulté à boire; ils tendent aussi à se toucher souvent l’oreille. Plus ils sont jeunes, plus les enfants présentent aussi d’autres symptômes non spécifiques, tels que le manque d’appétit, des douleurs abdominales ou de la diarrhée.

L’otite moyenne chronique peut s’accompagner d’une perte auditive, de bourdonnements d’oreille, d’écoulements persistants ainsi que d’une prolifération et d’une inflammation des tissus.

En règle générale, les otites, si elles sont correctement traitées, ne laissent pas de séquelles.


Évolution

La plupart du temps, une otite – qu’elle soit causée par une infection bactérienne ou virale – se déroule sans complications. Mais en cas de troubles anormaux, il est important de contacter un médecin: traités à temps, ils disparaîtront dans un délai de deux semaines – dans la plupart des cas, l’inflammation guérit complètement.

Si l’otite est causée par une infection virale, par exemple un virus du rhume, les muqueuses s’enflamment; leur gonflement entrave la transmission du son dans l’oreille et donne lieu à des douleurs, des bourdonnements et de la fièvre. Cet état dure quelques jours.

Or, des bactéries viennent souvent s’attaquer aux muqueuses affaiblies, ce qui se traduit par une brusque montée de fièvre, intensifie les douleurs auriculaires, détériore l’audition – et les deux oreilles sont touchées. Les otalgies sont plus diffuses et la pression dans l’oreille augmente. Lorsque la pression dans l’oreille moyenne devient trop forte, le tympan se perfore; le liquide, plus ou moins purulent, s’écoule dans l’oreille, ce qui fait disparaître la douleur instantanément. Un traitement par antibiotique sera alors nécessaire – et il faudra éviter les baignades et les piscines pendant les quatre semaines qui suivent. Le tympan guérit de lui-même.

Toutefois, des symptômes qui persistent dans le temps ou qui réapparaissent de façon récurrente peuvent présager d’une évolution chronique ou de complications. La plus fréquente étant une inflammation de la mastoïde – l’os situé derrière l’oreille – qui entraîne la pénétration de pus dans les cavités remplies d’air. Si elle n’est pas traitée, l’inflammation se propage et peut causer une méningite ou une inflammation de l’oreille interne avec des vertiges ou des vomissements. Cependant, grâce à une opération, elle guérit généralement sans séquelles. L’évolution chronique de l’otite moyenne peut entraîner une perte d’audition et des acouphènes.


Causes

L’otite aiguë est principalement causée par des bactéries, moins souvent par des virus. Elle est souvent due à un rhume, ou plus précisément aux bactéries ou virus qui migrent du rhinopharynx vers l’oreille moyenne par le conduit nommé trompe d’Eustache, qui se gonfle. De ce fait, le mucus et le liquide ne s’écoulent plus et s’accumulent dans l’oreille moyenne. En outre, le gonflement ou le mucus entravent la ventilation de l’oreille moyenne, favorisant la prolifération d’agents pathogènes.

Les enfants en bas âge et les nourrissons sont particulièrement touchés par les otites, la trompe d’Eustache étant encore très courte. Celle-ci est, chez l’adulte, orientée vers le haut, alors que chez les enfants elle est horizontale, ce qui favorise la remontée de microorganismes pathogènes du pharynx à l’oreille moyenne.

Plus rarement, les germes pénètrent directement par le conduit auditif externe en cas de malformation ou de blessure du tympan. Une autre cause possible est le transport de virus ou de bactéries par le sang – par exemple dans le cas d’une maladie telle que la scarlatine.

Les amygdales hypertrophiées dans le pharynx ou les maux de gorge fréquents perturbent également la ventilation entre l’oreille moyenne et le pharynx et empêchent le liquide de s’écouler. Les malformations telles que les fentes palatines favorisent également les otites moyennes chez les enfants. L’inflammation chronique de l’oreille moyenne peut également être le résultat d’une respiration nasale insuffisante, causée par des polypes.


Diagnostic

L’otite moyenne nécessite un diagnostic précis et un traitement par un médecin. Dans la plupart des cas, la suspicion d’une otite est étayée par les symptômes typiques. Un télémédecin peut facilement établir, par téléphone ou par vidéo, un diagnostic d’otite moyenne au vu de symptômes clairs et d’une anamnèse appropriée.

Pour un approfondissement et une confirmation du diagnostic, le télémédecin peut orienter le patient vers un spécialiste en oto-rhino-laryngologie (ORL), qui examinera l’oreille et le tympan par otoscopie. Le tympan, en raison de la dilatation des vaisseaux sanguins, passe de sa couleur normale, gris pâle, au rose. Son éventuel gonflement vers l’extérieur indique la présence de pus faisant pression. Si le médecin détecte une rougeur ou un renflement du tympan, il conclura probablement à une otite moyenne. Un test auditif permettra de déterminer l’existence d’éventuels problèmes d’ouïe.


Traitement/thérapie

Une otite aiguë se traite généralement par des gouttes nasales, des analgésiques et de la chaleur appliquée directement sur l’oreille – dans des cas exceptionnels, des antibiotiques sont prescrits. Il convient aussi de se ménager; la plupart du temps, la maladie guérit d’elle-même et sans complications. En tous les cas, il conseillé de consulter un médecin qui examinera l’évolution de l’infection et décidera de la thérapie nécessaire.

  • L’administration de gouttes nasales décongestionnantes aide le liquide accumulé à mieux s’écouler, et contribue à une meilleure ventilation de l’oreille moyenne. Cependant, les sprays nasaux pharmaceutiques ne doivent pas être utilisés pendant plus de cinq à sept jours, car certains composants, si on les utilise trop longtemps, peuvent attaquer les muqueuses nasales.
  • Les analgésiques contenant des principes actifs tels que le paracétamol ou l’ibuprofène soulagent la douleur, inhibent l’inflammation et font baisser la fièvre. Par contre, les gouttes auriculaires ne sont pas très efficaces, car elles ne parviennent pas jusqu’à l’oreille moyenne.
  • Les remèdes maison peuvent compléter et soutenir le traitement et atténuer les symptômes. En cas d’otite accompagnée de fièvre, il est important de boire suffisamment; les enveloppements des mollets aident à faire baisser la fièvre ou la température élevée.
  • Autres remèdes de grand-mère intéressants, les sachets de camomille ou d’oignon: remplir des sachets en tissu d’oignons coupés en morceaux ou de fleurs de camomille, et les placer sur l’oreille atteinte. La thermothérapie classique – par exemple le traitement aux infrarouges – est également efficace pour soulager les symptômes.

Prévention

Une inflammation aiguë de l’oreille moyenne peut difficilement être évitée. Si vous présentez des symptômes d’otite moyenne – maux d’oreille lancinants, pulsations dans l’oreille, vertiges et fièvre – il est recommandé de contacter un médecin. Si vous avez une tendance aux otites, pensez à utiliser des sprays nasaux décongestionnants et à prendre de l’ibuprofène et du Sinupret à un stade précoce du rhume, afin d’éviter l’accumulation de mucus dans l’oreille moyenne et l’inflammation qui s’ensuit. En outre, l’otite moyenne chronique peut être évitée grâce à un traitement en temps utile.

Télécharger la Medgate App

Jour et nuit, toute l’année, nous sommes là pour vous. Où que vous vous trouviez: plus de 100 médecins expérimentés prennent soin de vous. Voyez un médecin là où vous en avez besoin.