Sinusite

Disclaimer
Les rubriques de l’encyclopédie sont fournies à titre d’information uniquement et ne peuvent être utilisées à des fins diagnostiques ou thérapeutiques. Elles ne remplacent pas les conseils et les traitements médicaux personnalisés. Medgate a compilé les informations avec soin, mais ne peut garantir leur exactitude ni leur exhaustivité. Medgate décline toute responsabilité pour les dommages pouvant résulter de l’utilisation de ces informations. Vous êtes malade et avez besoin d’aide? Nos médecins sont à votre disposition 24 heures sur 24 via la Medgate App.

Introduction

La sinusite est une inflammation des muqueuses tapissant les sinus paranasaux; elle est causée par le passage de virus du nez aux sinus. Les spécialistes font la distinction entre l’inflammation des sinus maxillaires (sinusitis maxillaris), des sinus frontaux (sinusitis frontalis), des sinus ethmoïdaux (sinusitis ethmoidalis) et des sinus sphénoïdaux (sinusitis sphenoidalis). Si plusieurs ou tous les sinus sont touchés par une inflammation, les médecins parlent de poly- ou de pansinusite.

Une sinusite peut être aiguë ou chronique. Plus rarement, elle peut devenir purulente – cela est dû à une surinfection bactérienne. La sinusite étant généralement associée aux rhumes, c’est l’une des maladies infectieuses les plus courantes, tant chez les enfants que chez les adultes.


Symptômes

La sinusite commence souvent par un rhume qui dure quelques jours. Le nez est bouché et il se forme un mucus nasal visqueux de couleur jaune-vert. La sensation de pression et de congestion au visage s’accompagne parfois de maux de tête. La douleur lancinante et pulsatile augmente généralement lorsque l’on se penche en avant, lorsque l’on saute, éternue ou que l’on se lève. Un accès de fatigue, des étourdissements, de la fièvre, la toux, des maux de dents ou d’oreilles sont également possibles – surtout si l’inflammation est plus grave.

Les personnes présentant les symptômes suivants doivent immédiatement consulter un médecin afin d’éviter des complications:

  • des saignements de nez;
  • des douleurs intenses;
  • le gonflement du contour des yeux, de l’orbite ou du front;
  • une altération de la vision;
  • une sensation d’engourdissement au visage.

Évolution

Habituellement, une sinusite aiguë se résorbe en deux semaines. Si elle est traitée à temps, elle se guérit sans aucun problème. À défaut de traitement, une sinusite aiguë peut devenir chronique.

La sinusite est définie comme chronique lorsqu’elle dure plus de trois mois: l’inflammation revient sans cesse. Des resserrements empêchent le mucus de s’écouler normalement, ce qui augmente le risque que l’inflammation endommage les tissus voisins. Dans ce cas, une intervention chirurgicale peut être utile.

Les complications sont plutôt rares; le cas échéant, il s’agira d’une inflammation chronique de la gorge et du larynx, d’une bronchite aiguë, d’une inflammation orbitaire ou d’une méningite.


Causes

Une sinusite aiguë se développe souvent à partir d’un rhume. Les virus du rhume passent du nez aux sinus: les muqueuses gonflent, le mucus visqueux s’accumule dans le nez et la respiration devient plus difficile. Dans de rares cas, le virus est suivi d’une inflammation bactérienne.

L’évolution de la maladie dépend de divers facteurs: un système immunitaire affaibli, des agents pathogènes agressifs ou des particularités anatomiques telles qu’une déviation de la cloison nasale peuvent être à l’origine d’une sinusite aiguë.


Diagnostic

Une anamnèse est effectuée avant de pouvoir établir un diagnostic. Des douleurs au front ou à la mâchoire supérieure, le nez bouché, une rhinite purulente ou des troubles olfactifs sont autant de signes typiques de la sinusite. Et ces soupçons se confirment si la douleur apparaît en particulier lorsque l’on penche la tête brusquement vers l’avant ou que l’on presse certains points nerveux du visage. Les médecins expérimentés sont tout à fait en mesure de diagnostiquer les sinusites aiguës par télémédecine et de traiter les patientes et les patients par téléphone ou par vidéo.

Dans de nombreux cas, des examens médicaux supplémentaires ne sont pas nécessaires pour le diagnostic de la sinusite aiguë. Toutefois, en cas d’incertitude sur la base des informations fournies par le patient, une endoscopie des sinus nasaux peut être effectuée.


Traitement/thérapie

Une sinusite aiguë se traite tout comme un refroidissement, un rhume avec sensation de nez bouché. Il convient de se reposer et de boire suffisamment, de veiller à avoir un taux d’humidité suffisant dans l’air de la pièce et de surélever la tête de lit pour que le mucus puisse s’écouler.

Les inhalations de vapeur d’eau chaude – de préférence à l’eau salée – agissent contre le gonflement des muqueuses nasales: dissoudre une cuillère à café de sel dans un litre d’eau bouillante, laisser tiédir jusqu’à environ 42 degrés, puis inhaler la vapeur par le nez et expirer par la bouche.

L’utilisation de sprays nasaux contribue également à resserrer les vaisseaux sanguins: grâce à leurs principes actifs, ils ouvrent les sinus et réduisent la pression. Cependant, les sprays nasaux pharmaceutiques ne doivent pas être utilisés pendant plus de cinq à sept jours, car certains composants, si on les utilise trop longtemps, peuvent attaquer les muqueuses nasales. Sinon, on peut aussi recourir aux sprays à base d’eau de mer, sans ingrédients pharmaceutiques actifs.

Contre le mal de tête, la température élevée et les inflammations légères, le paracétamol et l’ibuprofène sont efficaces. Les maux de tête légers peuvent également être traités avec quelques gouttes d’huile de menthe poivrée, en massage sur le front ou les tempes.

Une irrigation des sinus frontaux ou maxillaires faite par un médecin peut aussi apporter quelque soulagement, même si l’intervention est très désagréable.

Généralement, un traitement par antibiotiques n’est pas indiqué, la plupart des sinusites aiguës étant causées par des virus. En revanche, un médicament plus puissant peut s’avérer utile s’il y a des signes d’inflammation bactérienne. Si la fièvre continue de monter et que les symptômes de la maladie s’intensifient, s’il y a un risque de complications ou que d’autres maladies coexistent, il faudra contacter un médecin pour pratiquer des examens supplémentaires.


Prévention

Il est important, lorsque l’on est sujet aux sinusites, de traiter un rhume dès le début. Notamment par des inhalations d’eau salée, des gouttes nasales voire, si nécessaire, par des anti-inflammatoires et de mucolytiques. Plus généralement, il est utile de renforcer le système immunitaire:

  • veiller à avoir une alimentation équilibrée et variée: des fruits, des légumes, des vitamines et des minéraux, et à boire beaucoup;
  • dormir suffisamment;
  • éviter le stress;
  • faire régulièrement de l’exercice en plein air;
  • renoncer au tabac et aux excès d’alcool.
 

Les infections peuvent être prévenues en évitant le contact avec les personnes enrhumées, en se lavant fréquemment les mains, en n’utilisant les mouchoirs en papier qu’une seule fois et en aérant et humidifiant les pièces plusieurs fois par jour.

Télécharger la Medgate App

Jour et nuit, toute l’année, nous sommes là pour vous. Où que vous vous trouviez: plus de 100 médecins expérimentés prennent soin de vous. Voyez un médecin là où vous en avez besoin.