Asthme

Avis de non-responsabilité
La teneur des rubriques est fournie à titre d’information uniquement et ne peut être utilisée à des fins diagnostiques ou thérapeutiques. Elle ne remplace pas les conseils et les traitements médicaux personnalisés. Medgate a compilé les informations avec soin, mais ne peut garantir leur exactitude ni leur exhaustivité. Medgate décline toute responsabilité pour les dommages pouvant résulter de l’utilisation de ces informations. Vous êtes malade et avez besoin d’aide? Nos médecins sont à votre disposition 24 heures sur 24 via la Medgate App.

Introduction

L’asthme – ou, selon l’appellation appropriée, l’asthme bronchique – implique une inflammation chronique des muqueuses des voies respiratoires, en particulier celles des bronches. Les voies respiratoires sont constituées par les bronches et les bronchioles, ainsi que par la trachée. Chez les asthmatiques, certains stimuli sont susceptibles de causer un resserrement de ces organes, et de ce fait une crise d’essoufflement, qui survient surtout le matin et la nuit. Si cette affection n’est pas traitée, le rétrécissement des voies respiratoires peut devenir chronique, détériorant durablement la fonction pulmonaire.

L’asthme est la maladie chronique la plus courante chez les enfants. Elle est plus fréquente chez les garçons que chez les filles. Une allergie, les infections des voies respiratoires supérieures, l’effort, le stress, le froid, les médicaments ou l’air pollué peuvent déclencher une crise d’asthme.


Symptômes

L’asthme touche à divers degrés. Les muqueuses des bronches, enflammées à cause de l’irritation, produisent des quantités excessives de mucus. Le mucus, le gonflement des muqueuses et le bronchospasme – qui est la contraction des muscles des voies respiratoires – rétrécissent ces dernières et rendent la respiration difficile, en particulier l’expiration. Les symptômes courants de l’asthme sont l’essoufflement ou la gêne respiratoire (surtout le matin et la nuit et après un effort physique), une expiration sifflante, une toux d’irritation ou une sensation d’oppression dans la poitrine. C’est le rétrécissement soudain des voies respiratoires – qui s’accompagne d’un essoufflement important et d’une forte sensation d’oppression dans la poitrine – qui déclenche une crise d’asthme aiguë. Celle-ci peut être de courte durée, mais elle peut aussi persister pendant plusieurs heures.


Évolution

L’évolution de l’asthme dépend du traitement entrepris. Chez l’enfant, le pronostic de l’asthme bronchique est généralement bon. Si la maladie est détectée et traitée à temps, un enfant sur trois n’aura probablement plus de symptômes à l’âge adulte. Leurs voies respiratoires resteront néanmoins vulnérables tout au long de la vie.


Causes

L’asthme bronchique peut avoir de nombreuses causes, que les experts divisent en trois catégories :

  • Les déclencheurs allergiques : présence d’une réaction allergique (par exemple au pollen, aux acariens, aux poils d’animaux ou aux spores de moisissures). Dans de nombreux cas, la prédisposition héréditaire joue également un rôle.
  • Déclencheurs non allergiques : les infections respiratoires, certains médicaments, les polluants atmosphériques (gaz d’échappement ou fumée de tabac), l’air froid et sec, le stress et les influences psychologiques ou les efforts physiques.
  • Combinaison des deux : les déclencheurs allergiques et non allergiques, combinés, entraînent l’asthme bronchique.

Lorsque l’asthme ne se manifeste qu’à l’âge adulte, les allergies ne sont pas en cause, dans la plupart des cas.


Diagnostic

En règle générale, les symptômes caractéristiques de cette maladie suffisent pour que le médecin puisse établir son diagnostic. L’auscultation permet d’entendre des bruits respiratoires, tels qu’un sifflement ou un râle accompagnant la respiration. Le praticien ou la praticienne posera en outre des questions sur l’existence de troubles lors d’efforts physiques, les facteurs de stress au travail ou les maladies familiales afin de poser son diagnostic.

Dans un deuxième temps, des tests de la fonction pulmonaire, des tests d’allergie cutanée ou des tests de provocation (où les patients respirent des allergènes suspects sous surveillance médicale) permettent d’exclure d’autres maladies respiratoires ou pulmonaires telles que la bronchite, la coqueluche, la BPCO ou la mucoviscidose.


Traitement/thérapie

L’asthme est difficile à guérir, mais peut généralement être très bien traité. Bien gérer la maladie permet aux asthmatiques de mener une vie active normale, de faire de l’exercice et d’avoir la même espérance de vie que les personnes en bonne santé – la première chose à faire étant d’éviter les substances allergènes. À cela s’ajoutent les traitements médicamenteux (bronchodilatateurs ou anti-inflammatoires), qui aident à maîtriser l’asthme. Cependant, la thérapie ne repose pas uniquement sur la prise de médicaments. En effet, il est tout aussi important que les personnes touchées par cette maladie adaptent leurs habitudes de vie, notamment qu’elles :

  • s’abstiennent de fumer ;
  • fassent régulièrement de l’exercice ;
  • normalisent leur poids, le cas échéant ;
  • suivent éventuellement une thérapie respiratoire ou une physiothérapie.

Une infection grippale peut aggraver l’asthme bronchique : il est donc judicieux que les personnes souffrant d’un asthme modéré ou sévère se vaccinent contre la grippe.


Prévention

Les principaux déclencheurs de l’asthme bronchique ou des crises d’asthme aiguës sont la fumée de tabac, le pollen, les acariens, les moisissures, les bactéries, les virus ou les gaz d’échappement des voitures. En cas d’asthme allergique, il est important d’éviter les substances allergènes présentes dans l’air ; dans certains cas, il faudra éventuellement prêter attention aux allergies alimentaires. L’air intérieur sec est un facteur d’irritation supplémentaire pour les bronches. Par conséquent, il faut toujours veiller, lorsque l’on est asthmatique, à avoir une bonne humidité de l’air ambiant et à boire beaucoup ; de la sorte, le mucus dans les voies respiratoires peut mieux s’écouler.

Télécharger la Medgate App

Jour et nuit, toute l’année, nous sommes là pour vous. Où que vous vous trouviez: plus de 100 médecins expérimentés prennent soin de vous. Voyez un médecin là où vous en avez besoin.